L’état d’esprit

boîte à outilsLa vie est évolution, la mort est stagnation. Chaque jour, à chaque instant si possible (c’est un vœu plus qu’une réalité), j’essaie d’évoluer, pour moi-même et pour le Tout. Pour cela je cherche des outils.

Tout existe déjà, je n’invente rien, et personne n’invente rien. Je prends des méthodes, je les teste et les adapte à ma personnalité. Je n’aime pas les formules prêtes à l’emploi, elles ne me correspondent pas et freinent ma spontanéité.

Les méthodes que je vous propose sont simples, car la vie est simple. Seul l’ego, nourri par l’intellect, croit que le chemin pour atteindre le sommet de l’évolution est compliqué et réservé à une élite. En fait il n’existe pas de sommet, ni de degré d’évolution, ni de comparaison, juste un mouvement perpétuel propre à chacun. L’ego est flatté par de nombreuses théories raffinées, déclinées et détaillées. On peut passer notre vie à lire, éplucher et tester les dernières recettes à la mode, que l’on abandonnera plus tard pour les suivantes, et stagner. Pourtant notre évolution serait exponentielle si on appliquait régulièrement des principes résumés sur une simple page.

Les outils proposés correspondent à cet état d’esprit : ils sont simples, peu détaillés et peu nombreux.

Ils sont ce que j’expérimente et fonctionne pour moi, à cet instant. Ni plus, ni moins.

Piochez dans la boîte, testez et adaptez les outils à votre sensibilité. Ou créez d’autres outils si ceux proposés ne vous conviennent pas. Ne prenez rien pour acquis, remettez en question, restez libre de vos choix. Que les exercices soient vôtres. Votre chemin est unique, les idées toutes faites ne le sont pas. Il n’existe ni maître, ni élève, seulement des êtres qui veulent devenir maîtres d’eux-mêmes, en utilisant des outils qui leur correspondent. Moquez-vous de répéter trois fois ceci, le dos bien droit au calme, si vous ressentez le besoin de ne l’appliquer qu’une fois, ou dix fois, en marchant dans la campagne. Nos différences sont des richesses, des sujets de réflexion, des chances de grandir.

Surtout, utilisez les outils avec cœur (ce que certains appellent en conscience), humilité et régularité. Respirez cette simplicité.

La routine peut créer des répétitions vidées de sens. Alors de temps en temps, si vous sentez la routine s’installer, cassez les habitudes, prenez d’autres outils. Vous maintiendrez le mouvement.

Et surtout, ayez l’honnêteté de vous remettre en cause et d’écouter votre cœur (ni vos peurs, ni les autres, ni les conventions).