Subtilités

terra incognita

Les subtilités qui suivent découlent de mes recherches dans de nombreux ouvrages, de recoupements, de mes pratiques, de mes ressentis et de mes intuitions. Voyez-les comme le défrichage d’un vaste Tout, incomplet de par ma vue parcellaire, à l’image  des mentions « terra incognita » des anciennes mappemondes.

Un « bon » croquis vaut mieux qu’un long discours

Vous faites partie du Tout que vous pouvez approcher par la toilette de l’esprit. A ce titre vous êtes une expression parmi d’autres, de ce Tout, de cette Création, que vous pouvez appeler Dieu, quelle que soit votre culture. Vous êtes ainsi un être divin venu faire des expériences dans la matière. Celle-ci permet le libre arbitre, sinon comment pourriez-vous choisir et tester les options présentées, et notamment éprouver le non-divin pour comprendre le divin ? Ces expériences vous éloignant pour un temps de votre nature divine, ont créé un voile, un oubli. Je vais tenter d’approcher cette nature divine qui est bien présente en vous, juste derrière le voile :

Vous êtes une émanation, une ou plusieurs facettes, de l’esprit vivant. Par le croquis, vous visualisez qu’il est important d’aligner votre âme et vos corps, physique et énergétiques, sur l’esprit, d’être en harmonie. Sinon les dysfonctionnements agissent sur vos corps énergétiques, puis sur votre corps physique, sous forme de maladies (« le mal a dit »).

L’esprit

L’esprit qui vous anime, l’état d’esprit, est l’origine, le fondement, ce sur quoi repose votre être, votre âme.

En franchissant le voile de l’expérience humaine dans la matière, dans la troisième dimension, n’oubliez pas, quand vos pieds se posent sur le sol chaque matin, de choisir entre votre nature divine dans vos actes de la journée, ou non. Choisir est une intention qui n’exige pas d’y parvenir en permanence. Votre nature divine attend l’amour pur, ce que certaines religions appellent l’esprit saint.

amourL’amour est une essence, une vibration, la substance lumineuse primale de laquelle toutes choses sont créées, le pouvoir unifié qui tient toutes choses ensemble. L’amour contient simplement tout. L’amour est l’attribut divin le plus important que vous puissiez cultiver.

Le frein le plus courant est la paresse de l’esprit, trop occupé à faire plutôt qu’à devenir, le court terme plutôt que l’éternité. Réduisez de moitié votre liste de choses à faire pour commencer, réduisez votre surconsommation qui vous englue dans la matière, renoncez aux occupations de conventions, et effectuez votre quotidien réduit à l’essentiel, le « faire », avec le bon état d’esprit, avec amour. Tout votre quotidien avec amour, jardiner, cuisiner, manger, travailler, écouter, discuter, vous promener, etc.

(Inspiré par Adama et Paul le Vénitien, Telos tome III, Aurelia Louise Jones, Éditions Ariane)

L’âme

attirances et dégoûtsL’âme, c’est vous, du moins ce que vous ressentez intuitivement être vous, pas vos mains, pas vos pieds, qui font partie du véhicule humain. Vous, la somme d’expériences acquises, qui dictent vos attirances et vos dégoûts. Votre âme, elle, n’est pas atteinte par l’oubli. En vous exerçant à être spectateur de vous-même, vous constatez des sympathies ou des aversions irraisonnées vis-à-vis de personnes que vous semblez rencontrer pour la première fois, mais que votre âme a déjà croisées.

L’âme est une conscience, qui se déplace dans divers plans de conscience de fréquences distinctes, avec les corps adaptés aux vibrations correspondantes.

Les corps

Les corps sont les véhicules que l’âme emprunte pour faire des expériences.

Le corps physique est déjà bien étudié par les hommes, malgré de nombreuses interrogations restantes. Si vous souhaitez l’approfondir, je vous renvoie à des planches d’anatomie.

Les corps énergétiques sont dits subtils car non perceptibles à vos cinq sens, du fait de leurs vibrations rapides. Ils se superposent car ils sont de fréquences et de natures différentes, suivant le même principe que toutes les ondes qui vous entourent ou vous traversent toute la journée (wifi, téléphone, radio, etc.).

Beaucoup de documentations confondent les corps énergétiques, les émetteurs, avec les rayonnements irradiés par ces corps, appelés auras, champs énergétiques colorés que certains appareils peuvent photographier.

Les croquis et observations qui vont suivre, sont inspirés d’auteurs dotés de fréquences de perceptions leur permettant de visualiser ces subtilités, à savoir :

La finalité est de vous montrer un aperçu, une graine, que vous pourrez développer avec les personnes compétentes si le sujet vous attire.

Explorant une « terra incognita », les couleurs choisies sont de fantaisie et ont pour objectif de contraster les contours des différents corps :Hormis le corps éthérique qui est extérieur à votre corps physique, les corps énergétiques sont à l’intérieur, imbriqués les uns dans les autres, tels des poupées russes. Plus le corps est subtil, plus il est petit.

Votre corps éthérique ou vital est le plus dense en termes de vibrations, quasi matériel. Il préexiste à tout corps physique, moule celui-ci, et lui transmet ses caractéristiques et sa vitalité. L’organisme de chair est ainsi le double physique du corps éthérique.

Pour cette raison les guérisseurs philippins, et d’autres thérapeutes, se mettent dans un état vibratoire qu’ils nomment « spirituel », compatible avec la sphère éthérique, et agissent sur le corps éthérique pour soigner le corps physique. Ils enlèvent avec leurs mains un blocage énergétique. Ce dernier se matérialise dans le plan corporel sous forme de sang et de tissus, d’une manière aussi naturelle que l’eau sortant du corps physique par transpiration.

Votre corps astral ou émotionnel épouse la forme de votre corps physique, à l’intérieur. Il est le siège de vos émotions et évolue constamment en fonction de celles-ci. Votre état émotionnel influe sur votre corps astral qui transmet l’information à sa contrepartie éthérique qui, à son tour, la transfère à son prolongement physique. D’où le lien fréquent entre émotions et maladies.

Votre corps mental, à l’intérieur de votre corps émotionnel, est le siège de votre activité cérébrale, de votre ego, de votre individualité qui se sépare de l’âme-groupe.

Votre corps causal ou karmique, se situe dans votre cœur, correspond aux mémoires profondes de votre être, dans toutes ses existences (bagage karmique). Il contient les informations qui attirent certaines circonstances.

A l’intérieur de votre corps causal, se logent vos corps bouddhique et atmique. D’autres écoles ou traditions subdivisent encore plus les corps énergétiques.

La boîte à outils proposée sert à entretenir ces différents corps, par exemple, les exercices de nutrition pour le physique, le spectacle de vous-même pour l’émotionnel et le mental, l’amour pour le causal et l’atmique, la toilette de l’esprit pour le bouddhique.

Les auras

Plus le corps énergétique est petit, plus son émanation est grande.

L’aura éthérique entoure le corps physique de quelques centimètres d’une radiance d’un gris bleuté.

L’aura astrale ou émotionnelle, irradie entre 1 mètre à 1,50 mètres au-delà du corps physique. La radiance est telle une palette de peintre dont les couleurs fluctuent au moindre changement d’humeur.

L’aura mentale enveloppe le corps physique de 1,80 mètres à 2 mètres, sous la forme d’une brume dont les couleurs dominantes sont le jaune, le bleu et le blanc clairs.

L’aura causale s’étend jusqu’à 2 ou 3 mètres du corps physique. Généralement d’un blanc lunaire, elle peut faire apparaître des visages ou scènes, traces mémorielles des incarnations passées de l’être humain.

L’aura bouddhique est difficilement observable sur terre, car correspond à des états de conscience peu développés.

L’aura atmique se caractérise par une lumière blanche teintée parfois d’ondulations dorées.

Les auras ne se superposent pas, mais s’interpénètrent et s’influencent les unes les autres, permettant de comprendre comment un « problème » sur le plan subtil se répercute sous forme de maladie sur le plan physique.

Tous les êtres humains se déplacent avec leurs auras. Celles-ci attirent, tel un aimant, ce qui leur ressemble vibratoirement, appliquant ainsi la loi de résonance.

Les nadis et chakras

De même que les veines et les artères véhiculent le sang dans votre corps physique, les nadis irriguent vos corps subtils d’une énergie vitale appelée prãna. Plusieurs milliers de nadis circulent dans vos corps. A chaque intersection de deux nadis principaux se situe un chakra.

ida pingala et sushumnaTrois nadis majeurs parcourent verticalement votre axe dorsal. Ils sont appelés en Orient, Ida (polarité lunaire), Pingala (polarité solaire) et Sushumna (les deux polarités). L’énergie cosmique pénètre par le sommet du crâne et descend dans les corps par Sushumna, nourrit et stimule au passage chaque chakra. Parvenu à la base de la colonne vertébrale, où se situe votre premier chakra et son réservoir de force appelé kundalini, le courant pranique se scinde en deux, se repolarise, et remonte simultanément l’axe dorsal, côté gaucher par Ida et côté droitier par Pingala. Les deux canaux stimulent à nouveau les chakras, avant de ressortir au-dessus du crâne sous forme d’une fontaine. En fonction de votre évolution de conscience Sushumna s’élargit et, en conséquence, Ida et Pingala ondulent jusqu’à se croiser et former le Caducée d’Hermès.

chakrasLes sept chakras situés le long de la colonne vertébrale, sont, de haut en bas :

  • le chakra coronal (au-dessus de la tête),
  • le chakra frontal ou troisième œil (entre les sourcils),
  • le chakra laryngé (au niveau de la gorge),
  • le chakra cardiaque ou du cœur (au niveau du sternum),
  • le chakra solaire (au niveau du plexus solaire),
  • le chakra sacré (au-dessous de l’ombilic, au niveau du sacrum),
  • le chakra racine ou de base (au niveau du sexe).

Chaque chakra, en plus d’être traversé verticalement par les trois nadis majeurs, joue un rôle réceptif dans le dos sous forme de vortex d’énergies terrestres, dans le sens horaire, et un rôle émissif sur l’avant du corps.

Chaque chakra est relié à une glande endocrine précise, et possède les caractéristiques résumées dans le tableau :

Outre l’apport d’énergie aux corps, les chakras influencent le réseau des nadis, le système nerveux, les glandes endocrines et le réseau sanguin.

L’arrivée de nouvelles énergies dans notre système solaire a pour conséquence une évolution des êtres humains avec notamment le développement de nouveaux chakras au-dessus de la tête.