Loi de résonance

résonanceLa loi de résonance ou d’attraction est la seconde loi naturelle énoncée dans la rubrique « Qu’est-ce qu’un magnétiseur ». Comprendre son fonctionnement permet de s’améliorer et d’améliorer son entourage.

Nous avons vu que les énergies de fréquences vibratoires similaires s’attirent, et qu’en conséquence nos pensées attirent sur le plan matériel les situations correspondantes.

Démonter le jeu des constructions négatives

constructionIl est ainsi souhaitable d’éviter les pensées négatives. La plus répandue est la peur. La peur de l’inconnu est tenace, la peur de la mort en découle et suit certains décédés jusque dans le plan astral où ils restent bloqués, s’accrochent à la Terre, par peur de la suite. Dans ce contexte de peur, les gens se conditionnent à parer les dangers, prévoient plutôt que de laisser la vie se dérouler, craignent plutôt que d’espérer, orientent leur imagination vers le bas plutôt que vers le haut, et créent ainsi les obstacles qu’ils craignent (Inspiré de Daniel Meurois, Les 108 paroles du Christ, Éditions Le Passe-Monde). Comme les obstacles arrivent, ils confortent l’idée de prévoir pour les éviter et renforcent leur conditionnement au lieu de l’abandonner. La boucle est bouclée.

Pour sortir du cercle, il faut prendre du recul et observer sa propre construction.

Prenons un exemple :

Un père violent terrorise ses enfants, défoule sa mauvaise humeur, ses frustrations et ses peurs sur eux.

  • Le premier enfant accepte l’autorité du père, l’adulte qui a raison devant le petit. Ce dernier se trouve nul puisqu’il se fait gronder, il a encore mal fait, il se dévalorise. Le garçon devenu adulte épouse une femme autoritaire qui l’inonde de reproches et travaille sous les ordres d’un chef de service qui le harcèle. Tout cela est bien triste, mais normal puisqu’il fait des erreurs, il est trop content d’avoir une femme et un travail malgré ses défauts. Forcément il est stressé, a des maux de ventre, des coliques, des herpes et des pertes de cheveux.
  • Sa sœur n’a pas analysé si les colères de son père étaient justes ou pas, elle a surtout retenu que la vie était un combat, une arène où il fallait guetter et parer les coups. En grandissant, elle s’est endurcie, est prête à crier dès que quelqu’un parle, attend l’agression de ses proches. Naturellement, son couple bat de l’aile, son mari ne sait plus comment l’aider, ses collègues de bureau l’évitent et sa mauvaise humeur ne favorise pas les promotions. Son corps est en mode combat, sa nuque est raide, ses épaules contractées, ses gestes saccadés, sa gorge nouée et son estomac ulcéré. La femme ne se repose jamais, est épuisée. La dépression la guette.
  • Le petit dernier se fait injurier comme les autres, mais il a compris que la colère arrivait quel que soit l’enfant, que le point commun à tous les ennuis était le père, que le problème venait du père. Heureusement, il ne retient pas l’injustice de la situation qui pourrait lui créer une vie d’injustices. Il ouvre le parapluie, laisse passer les orages en attentant de grandir et de pouvoir quitter la famille. Le père, ne sachant pas comment avoir de prise sur lui, réduit ses colères. La force mentale du petit dernier renvoie inconsciemment au père l’image de sa propre faiblesse qu’il fuit. Le garçon parvient malgré les embuches inévitables à mener une vie d’adulte a peu près équilibrée.

Les enfants ont chacun réagi suivant leur propre logique. Cette logique les a en partie modelés, et tous vivent des expériences conformes à leur logique. L’extérieur est le reflet de l’intérieur, il n’existe pas de tort ou de raison, simplement des constructions différentes.

Les pensées contradictoires

Plusieurs discours intérieurs peuvent être tenus par des personnes croyant penser positif. Certains se concentrent sur l’abondance tous les jours, mais ont peur de quitter la proie pour l’ombre chaque fois qu’une occasion de gagner plus se présente. D’autres visualisent leur vie idéale, mais s’impatientent et voient surtout l’absence de résultat, ils pensent malgré eux au manque et l’attirent. Les pièges sont nombreux.

Aide-toi, le ciel t’aidera

Avant d’approcher la loi de résonance, commencez par vous donner les moyens de ce que vous désirez, ou du moins essayez.

Fréquence rose

lunettes rosesPuisque vous attirez ce que vous pensez, exercez-vous d’abord à être joyeux en permanence, à vous brancher sur la fréquence rose. Même si vous grimacez au début, cela viendra, c’est une question de volonté et de persévérance. C’est un état d’esprit, moins fatiguant que de faire la tête, et tout aussi justifié ou injustifié, alors pourquoi vous en priver ? Mieux vous vous sentez, plus facile sera la connexion.

Gratitude et envie

Soyez heureux de votre situation présente, de vous et de ce que vous avez, remerciez. Même les situations délicates sont une opportunité de grandir, et ne sont jamais de la faute des autres. Dans cet état d’esprit vous ne créerez pas l’insatisfaction. Mais en même temps, ayez envie d’évoluer et d’en avoir d’avantage, c’est important. Envie, c’est être vivant, « en vie » d’après la langue des oiseaux. Accordez votre attention sur votre désir, mais pas sur son absence, ni sur la crainte de ne pas l’avoir, ou la peur des changements nécessaires pour l’obtenir. La frontière est mince entre l’attraction et la résistance.

Débloquez les freins

freinLes croyances qui freinent l’attraction :

  • En voulant quelque chose, vous ne l’enlevez pas à un autre. L’univers est abondance, un vaste champ de potentiels, tout est possible sans nuire à autrui, vos limites sont vos croyances.
  • Pas de fausse modestie, vous êtes digne de recevoir ce que vous demandez puisque vous le désirez. N’ajoutez pas un jugement de valeur, une limitation, il n’y a pas de gêne à demander.
  • N’ayez pas de doute sur la réalisation de votre désir. Si vous émettez une réserve ou si vous croyez que c’est impossible, vous créez une barrière.

Régularité, persévérance et confiance

Visualisez par exemple chaque jour votre désir en ressentant la sensation de plaisir, soyez enthousiaste et savourez suffisamment longtemps pour que la vibration correspondante prenne corps. Imaginez le résultat mais pas les moyens pour y parvenir, les solutions potentielles sont bien plus nombreuses que nos idées limitantes. Acceptez l’incertain comme une chance, faites confiance.

Lâchez prise

Vous vous êtes donné les moyens et vous avez émis votre désir, vous avez fait ce qu’il fallait. L’univers n’est pas sourd, laissez le faire son travail. Ne faites pas une fixation qui attirerait l’impatience et le manque. Le « je veux » est un poison, passez à autre chose.

« Foutez-vous la paix », ce qui arrivera sera juste, n’ajoutez pas une pression inutile. Le résultat ne sera peut-être pas celui attendu, mais celui dont vous aurez besoin pour évoluer.

baromètreLe baromètre

Observez vos émotions. Vous sentez-vous bien, joyeux, nourri d’espoir ? Ou mal, inquiet, pessimiste, découragé ? Et bien sûr regardez le déroulement de votre vie, les synchronicités, ce qui se met en place, les heureux « hasards » ou les blocages.

Bonne chance

Je vous souhaite bonne chance pour votre dialogue avec l’univers, avec votre cœur, vos mots, vos images et votre sincérité.

Je me pose cependant une question. Mieux vivre, est-ce vouloir, agir et avoir ? Ou est-ce être, heureux, dans l’instant ? Ou les deux ? A chacun sa réponse.