Les idées à véhiculer

Tout le monde a des capacités de magnétiseur en lui, si infimes soient-elles. Pour les développer, il convient de s’entrainer, de persévérer et de rester humble. La satisfaction entraîne la stagnation et la mort de l’évolution. Comme pour un pianiste, tout le monde commence par être débutant. Certains deviennent virtuoses, d’autres pratiquent à un degré moindre, d’autres sont doués pour autre chose. A chacun son chemin.

Sans contradiction avec l’intention de guérison, le magnétiseur doit accepter l’échec ou la réussite d’un soin avec la même humilité. Du moment qu’il a exécuté son travail correctement, il ne doit pas oublier qu’il n’est qu’un élément du processus de guérison dont il n’a ni la vue globale, ni la maîtrise.

Le magnétiseur exerce une discipline parmi d’autres, efficace dans certains cas, et pas dans d’autres, tout comme les différentes thérapies (médecine allopathique, médecine douce, médecine chinoise, chirurgie…).

Le magnétiseur exerce son art, et n’empiète pas sur celui des autres. Il n’établit pas de diagnostic, ne prescrit pas de médicaments, ne se substitue ni aux soins médicaux, ni aux traitements prescrits par les médecins.

Le magnétiseur ne manipule pas le corps du patient, il existe des spécialistes pour cela. Il travaille par imposition, c’est-à-dire qu’il déplace ses mains selon différentes techniques au-dessus du corps du patient sans le toucher. Cela permet au magnétiseur de ressentir l’énergie et de la diriger sans interférer par le toucher. Autre avantage, la méthode d’imposition des mains sans contact physique ne crée pas de gêne avec le patient. Ce dernier est ainsi plus réceptif au soin qui devient plus efficace. Le patient ressent cependant des sensations de picotements, de froid ou de chaud, agréables ou non, dont il ne s’étonnera pas.

A propos de gêne, le patient reste habillé durant le soin, puisque le magnétisme pourrait être pratiqué à distance. Par précaution relative, il est demandé au malade d’éviter si possible de porter les matières synthétiques et les accessoires (montres, ceintures…) générateurs d’interférences électro magnétiques. Il est également souhaité de poser certains vêtements épais (gros pull, chaussures) s’ils nuisent à la conduction de l’énergie et au confort du patient.

La pratique à distance est recommandée :

  • en cas d’urgence telle qu’une brûlure,
  • pour les personnes qui ne peuvent pas se déplacer au cabinet, en raison de l’éloignement ou d’une incapacité physique,
  • pour les êtres qui ne peuvent pas rester longtemps immobiles (enfants notamment).

Les femmes, lors de leurs règles ou d’une grossesse, sont en pleine transformations énergétiques, non propices aux soins d’un magnétiseur.

Il n’est pas conseillé à un malade possédant un pacemaker de recourir à un magnétiseur. Si le soin déclenche des problèmes d’arythmie cardiaque, même en l’absence de pacemaker, le patient doit le signaler immédiatement au magnétiseur.

Le magnétisme touchant tout être vibratoire, s’applique tant aux humains qu’aux animaux.

Visualiser les articles au format pdf.